Italien dans l’académie de Versailles
Académie
Accueil du site > Dossiers thématiques > L’émigration italienne > L’immigration italienne en France

L’immigration italienne en France

samedi 20 juillet 2013, par Fiorenza Donella


- L’immigration italienne en France dans les années 20.
Actes du Colloque franco-italien (Paris 15-17 octobre 1987)
Editions CEDEI (Centre d’études et de documentation sur l’émigration italienne), Paris, 1988.
Ce livre présente la troisième grande vague d’émigration italienne en France, depuis 1880. En effet dans la décennie 1920-1930, pour différentes raisons qui sont présentées dans le volume, la France devient le premier pays d’accueil des Italiens, devant les Etats Unis. Pour la France il s’agit d’un enjeu économique, social, politique et culturel, en même temps que diplomatique. Les recherches sur cette période sont basées sur des sources différentes : témoignages oraux, enquêtes, données statistiques du Casellario politico centrale de Rome, documents administratifs divers. Les recherches mettent en évidence la migration politique, l’hétérogénéité de la présence italienne en France et les problèmes d’intégration. Un exemple de corpus documentaire tiré de l’article d’Eric Vial.

- L’Italia in esilio. L’emigrazione italiana in Francia fra le due guerre. L’Italie en exil. L’émigration italienne en France entre les deux guerres.
Edition : Presidenza del Consiglio dei Ministri, Dipartimento per l’informazione e l’editoria, Roma, 1994 (avec la collaboration de : Archivio centrale dello Stao, CEDEI, Centro Studi Piero Gobetti, Istituto Italiano di Cultura di Parigi).
Ce volume, qui présente de nombreuses photos et documents d’époque, tirés d’une exposition thématique, parcourt l’histoire de l’immigration italienne en France entre les deux guerres mondiales, en retraçant l’activité des groupes antifascistes et de quelques personnalités de l’antifascisme en exil. Quelques interventions présentent aussi les aspects de la répartition géographique des Italiens, les métiers, les espaces de parole.

- Voyage en Ritalie
Editions Plon, 1993
Pierre Milza nous rappelle, en partant de sa propre expérience partagée entre les rives du Pô et les rives de la Seine, que trois millions et demi de descendants d’italiens vivent en France actuellement et qu’ils font partie de la grande famille des Ritals. C’est l’histoire de ces descendants qui vivent entre deux patries, deux sensibilités, la présence constante de souvenirs d’enfance et de l’Italie que l’auteur a voulu parcourir ici.

- L’intégration italienne en France. Un siècle de présence italienne dans trois régions françaises (1880-1980)
Editions Complexe, 1995 (A. Bechelloni, M. Dreyfus, P. Milza. dir.)
La région parisienne, Marseille, les Alpes maritimes ont été trois destinations privilégiées pour les Italiens arrivés en France. A travers différentes interventions, ce livre explore leur présence, leur intégration, la mobilité sociale, le sentiment d’appartenance, le travail dans la grande industrie (Renalt). La troisième partie du livre présente aussi l’émigration italienne dans d’autres pays européens : Allemagne, Suisse, Belgique, Grande Bretagne.

- Deux siècles d’immigration en France
Philippe Dewitte, La documentation Française, 2003
L’auteur rappelle que plus de 800 000 personnes d’origine italienne vivent en France en 1931. En 1881, on dénombre 230 000 italiens, en 1901 environ 400 000. Dans l’entre-deux-guerres, c’est la première population étrangère par le nombre, avec plus de 800 000 personnes en 1931. Les vagues de migrations répondent aux besoins français de main-d’œuvre dans les secteurs de l’agriculture et de l’industrie. Population très mobile, les Italiens se concentrent essentiellement dans les régions Est, le littoral méditerranéen et les départements alpins. Leur installation ne va pas sans difficultés, et quelquefois les travailleurs italiens sont victimes de manifestations xénophobes (Marseille 1881, Aigues-Mortes 1893, Lyon 1894). Dans l’entre-deux-guerres, la deuxième vague de l’émigration italienne se caractérise par une proportion plus importante de réfugiés politiques, qui organisent depuis la France une opposition au régime mussolinien. Depuis les années 1970, la part de l’immigration italienne en France décline.

- Les Italiens en France depuis 1945
Marie Claude Blanc-Chaléard, Presses Universitaires de Rennes, 2003.

- [L’émigration italienne en France-]
Quelques réflexions de deux géographes, René MAURY et François CIPOLLONE lors Festival International de Géographie à Saint Dié des Vosges, où l’Italie était l’invitée d’honneur.

- France, terre d’immigration
Dans la collection Découvertes de Gallimard, un livre publié en 1999 par Emile Témime, qui réfléchit sur le phénomène migratoire en France et son histoire. Quelques pages consacrées à la "déferlante italienne" entre 1880 et 1930 accompagnées par des photos d’époque.

- Les Italiens. Histoire d’une communauté en Rhône-Alpes
Editions Le Dauphiné libéré, 2012
Riche en photos et documents d’époque, un petit volume dédié aux descendants d’Italiens qui vivent dans la région Rhône Alpes. Un hommage aux maçons, bûcherons, gantiers ou manoeuvres qui, dès 1860, ont traversé les Alpes pour construire un autre avenir.

- Enfants d’Italiens, quelle(s) langue(s) parlez-vous ?
Témoignages recueillis par Isabelle Felici et Jean-Charles Vegliante, livre édité en 2009 par les Editions GEHESS de Toulon.
Ce livre présente une série de témoignages d’enfants de familles italiennes et de leur rapports avec les langues : le dialecte d’origine de leur famille, l’italien, le français.

- L’Italie vue d’ici. La traduction-migration
Un livre publié en 2012 par les éditions L’Harmattan à Paris, sous la direction de Ada Tosatti et Jean Charles Vegliante.
Plusieurs articles autour des rapports entre italie et France, émigrés italiens et leur installation en France entre les deux guerres et après la deuxième guerre mondiale.



Site académique d'Italien
Responsable éditorial : M. Pierre-Yves Duwoye, recteur de l'académie - Responsable de la rédaction : Mme Antonella Durand, IPR
Webmestre : Fiorenza Donella